Kinshasa et Kampala à La Haye
  • jeu, 14/11/2019 - 03:31

KINSHASA, PARIS, BRUXELLES.
Le Soft International n°1471|JEUDI 14 NOVEMBRE 2019.

La Cour internationale de justice va entendre du lundi 18 au vendredi 22 novembre Kinshasa et Kampala dans le dossier de réparation de «l’agression armée de l’Ouganda».
La Cour internationale de justice - organe judiciaire principal des Nations Unies - précise qu’elle écouterait successivement lundi et jeudi la RDC, mercredi et vendredi l’Ouganda.
Si la date des audiences approche, aucun avocat de l’état congolais ne serait à La Haye alors que ceux de l’Ouganda étaient déjà sur place. En juin 1999, Kinshasa a déposé une requête accusant Kampala d’actes d’agression armée perpétrés par le régime du président Yuweri Museveni sur le territoire congolais.
Kinshasa s’est plaint que des combats aient opposé pendant six jours à Kisangani - «la guerre des six jours» - des contingents ougandais et rwandais faisant plusieurs morts congolais dans la ville, alors que la rébellion du RDC-Goma soutenue par Kigali, y faisait rage dans la ville. En même temps, Kampala soutenait dans la ville et dans le nord du pays, plusieurs rébellions, dont celle de Jean-Pierre Bemba et des ailes dissidentes du RCD-Goma, celles de Mbusa Nyamwisi, de Roger Lumbala et de Ernest Wamba dia Wamba.
A l’issue d’un procès qui aura duré plus de cinq ans, la Cour a condamné en décembre 2005 l’Ouganda pour avoir violé ses obligations en vertu du droit international. Après l’arrêt, Kampala devrait négocier des modalités de dédommagement. Dix ans plus tard, en mai 2015, le Kinshasa a estimé que les négociations avaient échoué et demandé à la Cour de fixer le montant de la réparation. Ce à quoi se consacreraient les audiences de la semaine prochaine qui tombent au moment où le nouveau président désireux de réchauffer ses relations avec tous les pays voisins, vient de participer à un forum économique à Kampala à la tête de plus de 100 Congolais sur le chemin de Paris où le président Tshisekedi a fait la promotion de la paix, aux côtés du président français Emmanuel Macron.
avec Agences.


Related Posts